Vous êtes dans : Accueil // Environnement // Restauration des cours d'eau en Pays de Colombey // Bouvade

Bouvade

  Le programme de restauration de la Bouvade et de ses affluents avait débuté en Octobre 2010. Les communes de notre territoire concernées par les aménagements sont Bagneux, Barisey-Au-Plain, Barisey-La-Côte, Crézilles et Moutrot.  Il a été finalisé durant l’été 2014.

 
Ce programme de restauration avait fait l’objet d’une large concertation pour son élaboration par le bureau d’études l’Atelier des Territoires. Les principaux partenaires techniques étant l’Agence de l’Eau Rhin Meuse, la FDAAPPMA de la Meurthe-et-Moselle, l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques de Meurthe-et-Moselle, la Direction Départementale des Territoires de Meurthe-et-Moselle et le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle.

  Pour mener à bien l’ensemble du programme, la Communauté de Communes du Pays de Colombey a bénéficié d’un accompagnement financier de 50 % de la part de l’Agence de l’Eau Rhin Meuse et de 30 % de la part du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle à travers son service dédié aux Espaces Naturels Sensibles. Le montant total du marché de travaux étant de 403 362,05 € HT et les frais de maîtrise d’œuvre se portant à 36 054,06 € HT.

Le programme de travaux de la Bouvade et de ses affluents comprenait les aménagements suivants :
•    un rattrapage d’entretien sur la végétation existante
•    des plantations afin de rajeunir et diversifier la ripisylve
•    des aménagements liés à la présence du bétail
•    la création d’un lit mineur d’étiage
•    la mise en place de dispositifs de diversification du lit mineur
•    la modification d’un franchissement
•    la mise en place ponctuellement de protections de berge.

Les interventions sur la ripisylve consistaient à :
•    éliminer les encombres formés dans le lit de la rivière lorsque ceux-ci constituent une gêne pour l’écoulement, qu’il s’agisse d’arbres tombés, d’arbustes ayant poussé dans le lit, ou encore d’encombrants de toute nature,
•    couper ou élaguer les arbres et arbustes de manière à prévenir le risque de chute dans le chenal, éliminer un point dur, ou éviter un effondrement de la berge,
•    tailler ou recéper les ripisylves vieillissantes ou dépérissantes afin d’assurer une diversification des strates et des âges,
•    procéder au dégagement des jeunes plants afin d’assurer leur développement.

  Les objectifs de la restauration et de l’entretien de la ripisylve sont de participer à l’amélioration de la qualité de l’eau (autoépuration, absorption racinaire, dénitrification, filtration des polluants ruisselant), d’améliorer les conditions d’écoulement, de limiter le risque d’encombres, d’assurer la pérennité et la diversité de la ripisylve, d’améliorer l’accès et la qualité paysagère du cours d’eau.

  Afin de ne pas perdre l’intérêt de ses investissements, un entretien régulier doit alors être mis en œuvre et ce avec une périodicité de retour de 5 ans. Dans l’objectif de démarrer les travaux à l’hiver prochain, le programme d’entretien va donc être étudié et programmé dans les mois à venir.
Gaël Daviot
Technicien Rivière
Tel : 03 83 52 08 16 / 06 47 05 99 62
  g-daviot@pays-colombey-sudtoulois.fr
Communauté de Communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois
 
Copyright © 2018 Communauté de Communes de Colombey Sud Toulois. Tous droits réservés. Mentions légales.